Brevets Mer Chef de Bord

Ces 2 types de brevets capacitaires ne donnent pas accès à un ICC.

Chef de bord côtier

Conduire une embarcation de plaisance en navigation jusqu’à 6 milles d’un abri

Chef de bord hauturier

Conduire en mer une embarcation de plaisance (à voile ou à moteur) sans restriction

Le passage de ces brevets comporte deux épreuves : une théorique et une pratique.

La présentation des épreuves est ouverte aux candidats âgés de 17 ans minimum à la date des épreuves théoriques, toutefois la délivrance du brevet ne pourra intervenir que lorsque le candidat aura atteint 18 ans accomplis.

Le droit d’inscription, à virer sur le compte de la F.F.Y.B. BE58 2500 2848 8379 avant la date limite d’inscription, s’élève à:

  • 40 € pour l’examen de chef de bord côtier,
  • 40 € pour l’examen de chef de bord hauturier,
  • 70 € pour inscription simultanée aux examens de chef de bord côtier et hauturier lors de la même session

Documents à fournir:

Contrairement à la navigation en eaux intérieures, il faut savoir qu’à l’heure actuelle, il n’existe pas de brevet obligatoire en Belgique pour naviguer en mer, ce qui signifie que
  • Si vous naviguez à l’étranger sur un bateau battant pavillon belge (et par conséquent titulaire d’une «  lettre de pavillon  »), vous ne devez posséder aucun brevet;
  • Si vous louez un bateau dans un pays dont la législation prévoit un brevet obligatoire, vous devrez vous conformer à cette obligation et posséder le brevet requis.

En France par exemple, il faut être titulaire d’un brevet pour piloter en mer un bateau à moteur.  C’est pourquoi la F.F.Y.B. a fait reconnaître ses brevets de chef de bord côtier et hauturier par le Ministère français de l’Equipement, du Transport et du Logement, bureau de Plaisance et des Activités Nautiques. Ainsi les belges titulaires de ces brevets peuvent louer un bateau à moteur battant pavillon français. Les titulaires de ces brevets peuvent même, s’ils le désirent, obtenir les permis français par équivalence avec leur brevet de chef de bord.

EXAMEN THÉORIQUE (1h30)

L’examen consiste en un QCM (questionnaire à choix multiples) comportant 30 questions et basé sur la règle suivante :

  • Une bonne réponse : 2 points
  • Pas de réponse : 0 points
  • Une mauvaise réponse : -1 point

Les questions sont réparties comme suit :

  • Règlements et signalisation :  10 questions NON DÉLIBÉRABLES
  • Bateau/manœuvres :  10 questions DÉLIBÉRABLES
  • Navigation/milieu marin/météo/sécurité/divers :  10 questions DÉLIBÉRABLES

Pourcentage requis pour réussir :

  • 60% au total mais 50% minimum dans chaque branche.

EXAMEN PRATIQUE

Le candidat doit avoir réussi 10 manœuvres. Ces manœuvres sont consignées sur un formulaire que l’examinateur utilisera pour attester de leur réussite. Cet ou ces examinateurs agissent au nom d’une école ou d’une organisation reconnue par la F.F.Y.B. Ces manœuvres doivent être exécutées sur des bateaux de plaisance à moteur fixe.

Description des manœuvres

  • Effectuer les contrôles préalables à l’appareillage
  • Appareiller d’un quai, y revenir, accoster, s’y amarrer
  • Procéder à une prise de coffre ou de bouée, préparer un mouillage
  • Effectuer un évitement sur place
  • Récupérer un homme à la mer
  • Prendre et tenir un cap au compas
  • Suivre un alignement par l’avant et par l’arrière
  • Simuler l’emploi d’une fusée ou d’un extincteur
  • Situer 3 éléments mécaniques importants comme par exemple : le coupe-batterie, la vanne de coque d’entrée d’eau de refroidissement, la courroie de l’alternateur, les bougies, etc.
  • Matelotage : nœuds plat, de chaise, en huit, de taquet, lover un cordage, tours morts et deux demi-clés renversées.

EXAMEN THÉORIQUE

L’épreuve se passe en deux temps :

  • Epreuve du brevet côtier (durée : 1h30 maximum)
  • Epreuves spécifiques (durée : 2h30 maximum)

QCM -> 10 questions, système de cotation identique à celui du brevet côtier – 20 points.

Exercices pratiques de navigation portant sur 4 problèmes cotés par un examinateur – 80 points

  • Faire valoir la route dans les courants
  • Calculer une hauteur d’eau pour une heure déterminée ou Calculer l’heure à laquelle on a une hauteur d’eau déterminée
  • Estimer la position (transport de droite ou calcul de position estimée)
  • Déterminer la position (par triangulation ou utilisation de l’abaque des hauteurs)

Matière CDB Cotier/Hauturier

 

EXAMEN PRATIQUE

  • Réussite des 10 manœuvres requises pour le brevet de chef de bord côtier.
  • Produire des documents originaux probants (carnet de bord de la FFYB, livre de bord, etc.) qui attestent de manière incontestable d’une expérience de 300 milles nautiques en mer et de 3 jours de navigation comme équipier en assurant les quarts sur le pont.

Les sessions d’examen 2018

  • Samedi 16 juin 2018 – Date limite d’inscription le lundi 4 juin 2018
  • Samedi 17 novembre 2018 – Date limite d’inscription le lundi 5 novembre 2018

Les examens se déroulent à Namur (adresse précisée dans la convocation) de 13h à 17h.

Le nombre de candidats est limité à 50 par session, les places étant attribuées dans l’ordre d’inscription.

J’ai réussi l’examen théorique, qui peut m’aider pour la pratique ?

Pour le brevet mer chef de bord côtier, la pratique ne peut se faire qu’auprès d’une de nos écoles de navigation habilitées à vous aider à réussir les 10 manœuvres exigées.

Pour le brevet mer chef de bord hauturier, une expérience de 300 milles nautiques est exigée.

Pour accomplir ces 300 milles nautiques, vous pouvez être accompagné de skippers étrangers à notre fédération ou les effectuer par vous-même en tant que skipper mais vous devrez fournir des preuves originales telles que le livre de bord ou le carnet de bord FFYB.

Quel âge faut-il pour présenter un brevet CB ?

Pour les brevets en Restreint/Général (R/G) : il faut avoir 17 ans au moment d’introduire sa demande mais vous ne recevrez votre brevet qu’à 18 ans accomplis.

Pour les brevets de chef de bord (CB) : il faut 16 ans.

Quelle est la différence entre un brevet de yachtman, de navigateur de yacht et les brevets de chef de bord côtier et hauturier ?

L’examen pour le brevet de yachtman est organisé par le Service Public Fédéral Mobilité et Transport (SPFMT). Il s’agit d’un examen oral qui se passe à Ostende devant différents examinateurs spécialisés chacun dans leur matière. Il est qualifié de brevet « côtier » par le SPFMT

Aucune expérience pratique n’est exigée.

La matière supplémentaire de l’examen pour le brevet de navigateur de yacht porte, entre autres, sur la navigation astronomique. Ce brevet également décerné par le SPFMT est qualifié de brevet « hauturier ».

Ces deux brevets de l’Etat belge donnent accès à l’ICC pour la mer uniquement !

Les examens pour les brevets de chef de bord côtier et/ou hauturier sont organisés par la FFYB et les brevets correspondant sont reconnus par l’Etat français.

Il s’agit d’examens écrits sous forme de questionnaire à choix multiple. La partie « hauturier » comporte en plus un travail sur carte qui est corrigé en compagnie d’un examinateur. L’accès à l’examen pour l’obtention du brevet hauturier n’est possible qu’à condition d’avoir réussi l’examen côtier.

Pour obtenir un brevet chef de bord côtier, il faut aussi réussir 10 épreuves pratiques et pour le brevet hauturier, une expérience nautique de 300 milles est exigée.

Ces brevets fédéraux ne donnent pas accès à l’ICC puisqu’il ne s’agit pas de brevets de l’Etat belge.

Par contre, avec nos brevets chef de bord vous pouvez entamer une procédure d’équivalence pour obtenir le titre français.

J’ai perdu mon brevet de chef de bord, que faire ?

Veuillez signaler cette perte à la FFYB et verser 5 € sur le compte BE58 2500 2848 8379 sans oublier de nous renvoyer une photo d’identité pour que nous puissions établir un duplicata.