[vc_row][vc_column][vc_column_text]Wannes Van Laer a participé à la Coupe du Monde à Qingdao (Chine) durant le mois de septembre. Objectif: assurer sa qualification pour Abu Dhabi soit la Finale des Coupes du Monde de l’année où seuls les 20 premiers mondiaux sont réunis!

Wannes, après avoir accroché le podium pendant quelques jours, a fini à la 7ème place, suffisante pour se qualifier à la Finale grâce à sa 17ème place au ranking mondial.

Finished 7th at the Qingdao Sailing World Cup. Not a bad result but it feels like I could have done better.

Un peu déçu mais encourageant pour la suite !!! GO Belgium[/vc_column_text][vc_separator color=”sky” el_width=”80″][vc_column_text]Jonas Gerckens, quant à lui, s’élançait dans l’aventure de la Mini Transat (traversée de l’Atlantique en solitaire). Après un départ difficile et une remontée de 33 bateaux, il a cassé!

Netwerk naviguait sous spi dans une mer formée avec un vent de plus de 20 nœuds et des rafales. Lors d’une de ces rafales, le bateau s’est couché brutalement sur l’eau. Choquer l’écoute n’a pas suffit, Jonas a été contraint de couper la drisse de spi qui s’était coincée, afin de redresser le bateau et de se sortir de cette situation périlleuse. Bilan : la fourchette du bout dehors est cassée, une pièce du pilote est endommagée et la drisse de spi a fini sa course en haut du mât. Vu l’état de la mer, il n’était pas possible de réparer au large. Jonas a décidé de faire route vers le port le plus proche.
Avant le départ, suite à un choc lors d’une navigation, Jonas souffrait d’une lésion au coude gauche, son bras dominant. Un œdème et une poche de sang de la taille d’une balle de ping pong déformaient son coude. En temps normal, Jonas aurait dû subir une ponction de l’hématome et mettre son bras au repos. Mais, à quelques jours du départ, le risque d’infection lié à cette intervention était trop important. Il devait donc ménager son bras et le protéger au maximum de coups éventuels. Compliqué sur un Mini de ne pas subir les chocs tant son pilotage est sportif et son habitacle restreint ! Ce problème au coude ne s’est évidemment pas arrangé ces dernières heures. L’œdème a grossi comprimant le nerf et entraînant une douleur persistante. (…)

“Comme nous l’imaginions le bateau est réparé, pas le marin ! Jonas reste à terre. 
L’aventure fût courte aussi pour nous mais il a réussi à nous enchanter avec cette époustouflante remontée. Ceci laisse présager d’autres belles aventures riches en émotions !”

Toutes nos pensées se dirigent vers Jonas et son équipe pour qu’il puisse remettre un pied sur Netwerk le plus rapidement possible et réaliser encore de bons résultats! :-)[/vc_column_text][vc_single_image image=”7722″ alignment=”center” border_color=”grey” img_link_large=”yes” img_link_target=”_self” img_size=”600*300″][/vc_column][/vc_row]