Sélectionner une page

Shinzo Abe, Premier ministre japonais, a proposé au Comité International Olympique le report d’un an des Jeux Olympiques de Tokyo (24 juillet – 9 août) à cause de la pandémie mondiale de coronavirus et le Comité international olympique (CIO) a accepté, a annoncé mardi le Premier ministre japonais Shinzo Abe.

« J’ai proposé de les reporter d’environ un an et le président du Comité international olympique (Thomas) Bach a accepté à 100% », a déclaré M. Abe devant les caméras de télévision.

C’est un énorme coup dur pour la ville de Tokyo et le Japon, qui se préparaient minutieusement depuis des années à accueillir le plus grand événement sportif de la planète du 24 juillet au 9 août, suivis des Paralympiques du 25 août au 6 septembre.

Mais la situation devenait intenable pour le CIO et le comité d’organisation des JO de Tokyo 2020. Devant les demandes urgentes de certaines fédérations, l’annonce déjà actée de non-participation d’autres comités olympiques, il n’y avait plus d’autres choix pour le Japon, qui a donc pris cette décision historique aujourd’hui, en accord avec le CIO.

La grande majorité des événements d’ampleur a été déplacée depuis le début de la crise en Europe, au début du mois de mars.

Devant les difficultés d’athlètes pour s’entraîner correctement, voire même pour se qualifier pour l’événement, le Japon a pris la décision la plus sage, même si du côté nippon on a longtemps espéré pouvoir organiser les compétitions malgré la crise.

This Website is committed to ensuring digital accessibility for people with disabilitiesWe are continually improving the user experience for everyone, and applying the relevant accessibility standards.
Conformance status